La notion de Fold Equity (et comment l’évaluer)

/

Au Poker, il y a deux façons de gagner un Pot :

  1. Aller au Showdown ;
  2. Faire coucher l’adversaire avant le Showdown.

Pour résumer les choses simplement dans un premier temps, la Fold Equity désigne le % de chances qu’un Bet ou un Raise fasse coucher notre adversaire.

La Fold Equity entre souvent en considération lorsque l’on cherche à savoir si notre Semi-Bluff ou notre Bluff est rentable ou non. A terme, comprendre ce concept peut aider à augmenter considérablement nos gains, en remportant des pots dans lesquels nous ne sommes pas favoris.

Définition de la Fold Equity

La Fold Equity est l’équité que l’on gagne en faisant une action agressive (Mise ou Raise) en se basant sur la probabilité que notre adversaire couche sa main, afin de gagner le pot immédiatement.

Pour rappel, l’équité du Pot est simplement le % de chances de gagner au Showdown.

En No-Limit Hold'em, la Fold Equity peut donner lieu à des actions explosives, car le montant de Bet ou Raise est illimité. On peut engager la totalité de son tapis sur un bluff ou un semi-bluff.

Les joueurs compétents sont capables de reconnaître les situations où ils ont beaucoup de fold equity pour exécuter des bluffs opportuns.

Exemple et calcul de Fold Equity dans une situation de Poker

Imaginons que vous jouez en tournoi. Les blinds sont 150/300, et il vous reste 4200 jetons, soit 14bb. Vous êtes en Big Blind et le joueur au Bouton, assez agressif avec environ 80BB de stack, ouvre le pot Préflop en misant 3BB (900).

Vous estimez ici qu’il ouvrira environ 30% de ses meilleures mains. Soit environ cette Range :

Range de Vilain au BTN estimée

Mais qu’en est-il des mains qu’il paierait si vous partez à tapis ? Vous estimez qu’il paierait vos 14BB avec AQs, AK, AKs, et toutes les paires à partir de 99. Sachant que vous avez été jusque là plutôt conservateur, il devrait se méfier de la force de votre main quand vous partez à Tapis Pré-Flop.

Voici l’éventail estimé de Vilain qui paierait votre Tapis PréFlop :

Range de Call All-in de Vilain estimée

Donc si l’adversaire ouvre 30% des mains, mais ne call un tapis qu’avec 4,5% de ses mains, cela signifie qu’il va vous payer avec environ 15% de sa Range d’Open au BTN (d’environ 30% pour rappel).

Vous risquez 4200 pour gagner 1500 (la mise de Vilain + Votre big blind + la small blind). Nous calculons la Fold Equity nécessaire pour rendre votre action profitable :

Risk/reward = risque / (risque + récompense)*100		
=4200 / (4200 + 1500)
=0,73 = 73%

Pour rendre ce bluff profitable, notre Fold Equity doit être de 73%. Ce qui est le cas, puisque nous avons déterminé que notre adversaire ne va pas défendre + de 15% de sa range d’Open. Et les fois où il le fait, nous avons toujours un peu d’équité…mais nous risquons notre tournoi.

(Ce n’est pas une raison pour faire Tapis avec 72 offsuit dans cette situation. Soyons raisonnables.)

Pour aller plus loin : J’ai utilisé le concept de Fold Equity dans une autre situation que je décris dans l’article « Exemple de calcul d’Expected Value d’un Semi-Bluff« .

Les facteurs qui influencent la Fold Equity

Afin de déterminer sa fold équity le plus « précisément » possible nous devons tenir compte de quelques facteurs comme :

  1. Notre image à la table ;
  2. Notre position ;
  3. Le profil de notre adversaire ;
  4. La range de notre adversaire ;
  5. La texture du Board ;
  6. L’avancée du tournoi (ne s’applique pas au Cash Game) ;

Notre image à la table

En résumé, plus nous projetons l’image d’être un joueur serré, plus les adversaires vont nous croire lorsque l’on mise. Et à l’inverse, quand on est perçu comme un joueur large, agressif avec beaucoup de mains possibles, les adversaires auront plutôt tendance à penser qu’on veut les bluffer.

Notre position

Si nous sommes l’attaquant Préflop (celui qui mise en premier) situé dans les premières positions de la table (UTG ou HJ), notre range perçu par notre adversaire est théoriquement plus forte. En revanche, si nous relançons au BTN Préflop, cela pourrait être perçu comme un vol de blindes, et inciter les adversaires à moins croire que nous avons une main forte.

Si besoin : un rappel sur l’importance de la position au Poker.

C’est le même niveau de réflexion que nous allons appliquer quand nous sommes défenseurs (quelle est le range de notre adversaire dans cette position), afin d’imaginer les mains qu’il peut avoir, et agir en fonction.

Le profil de notre adversaire

Est-il du genre à piéger (slowplay) ? Certains joueurs aiment limper PréFlop et Call notre Raise avec AA ou KK dans leurs mains par exemple. Si nous observons ce genre de tendances, nous le notons, et prenons cette information en compte.

D’autres joueurs, souvent appelés « Nits« , vont jouer la plupart du temps des mains fortes. Et sur un Flop où il ne touchent rien (donc la majorité du temps, c’est mathématique), ils vont très facilement abandonner contre une mise.

Le Profiling des adversaires demande une vie entière avant d’être maitrisé, c’est pourquoi la plupart du temps nous faisons des suppositions.

Profil de notre adversaire au Poker

La range de notre adversaire

Les différents facteurs évoqués ci-dessus entrent dans les ingrédients qui permettent d’établir la range des mains que peut posséder notre adversaire, mais le principal concept à prendre en compte lors d’une main est : « parmi toutes les mains qu’il peut avoir, combien d’entre elles se coucheront si je mise ou relance ? ».

La texture du Board

Est-il possible de croire que nous avons réellement la main que nous souhaitons représenter ? Si notre CBet « raconte une histoire » crédible, il aura plus de fold equity, et par conséquent un taux de réussite plus élevé.

Le moment du tournoi (non-applicable en Cash Game)

Durant un tournoi, nous pouvons régulièrement observer que les adversaires vont être beaucoup plus frileux lors de la « Bulle » : ce moment où il ne reste plus que quelques joueurs à être éliminés avant d’entrer dans les places payées.

Avant la table finale, on peut également parler de bulle. C’est une opportunité pour mettre plus de pression et gagner en Fold Equity contre des adversaires qui n’auront pas envie de risquer tout leur tapis quelques minutes avant « l’argent ».

En résumé : L’essentiel à retenir sur la Fold Equity

Comprendre comment la Fold Equity est important pour améliorer son agressivité aux tables de Poker. Cependant, le but n’est pas devenir un robot qui Bet ou Raise n’importe quand. Le profil de l’adversaire entre en compte pour affiner la range de mains qu’il peut posséder.

L’agression est une force, l’agression démesurée est une faiblesse.

Si je mise en bluff…Vilain doit Fold…
1/4 pot20% du temps
1/3 pot25%
1/2 pot33%
2/3 pot40%
3/4 pot43%
Pot50%
1,5* le pot60%