Le 3Bet au Poker

/

C’est un concept assez avancé qui permet de jouer plus agressivement PréFlop. Le 3-Bet est une arme qui, lorsqu’elle est bien maîtrisée, peut faire considérablement augmenter les gains d’un joueur de Poker débutant sur le long terme.

Voyons dans cet article en quoi il consiste.

Définition du 3bet

Le 3-bet avant le Flop, c’est une sur-relance après qu’un joueur ait déjà relancé.

Exemple 1 : Je suis au BTN dans une partie où les blinds sont 1€/2€. Mon adversaire au Cut-Off relance à 3bb, il mise donc 6€. Plutôt que de suivre sa mise, je décide de faire un 3-bet, je relance à 18€ (9bb).

Exemple 2 : Je suis au BTN, tout le monde se couche jusqu’à moi, je décide d’ouvrir en relançant à 2,5bb, soit 5€. Le joueur en Small Blind effectue un 3-bet à 20€, soit 4 fois ma mise (10bb).

Dans la plupart des parties entre joueurs récréatifs, les joueurs qui font un 3bet ont une très bonne main (souvent AA, KK, QQ, JJ, AKs ou encore AKo), mais plus les joueurs montent en compétence, plus ils vont élargir leur éventail de 3-bet.

Il existe deux types de 3bet :

  • 3bet en Value ;
  • 3bet light ou en « Bluff ».

3bet en Value

Ici, rien de bien compliqué à comprendre. Nous cherchons à faire grossir le pot en effectuant une relance dès le PréFlop avec nos meilleures mains.

Plutôt que de simplement Payer la relance adverse de quelques blindes, nous voulons jouer un pot important avec des mains « premiums » qui vont dominer celles de notre adversaire.

Voici un exemple de range de 3bet avec nos meilleures mains :

Les mains à 3bet en value 100% du temps

Si l’adversaire décide de ne pas payer notre relance, et bien nous remportons directement le pot, ce qui n’est pas dramatique non plus ! Car avoir une bonne main avant le flop ne signifie pas qu’on gagne automatiquement ensuite.

Cependant, quand les adversaires se rendent compte que l’on ne 3bet que nos meilleures mains, ils vont s’adapter, et nous exploiter, c’est à dire qu’ils risquent de trop Folder et de refuser de jouer contre nous quand on 3bet. Et à l’inverse quand on Call et on ne 3bet pas, ils vont savoir que nous ne possédons jamais ces très bonnes mains…et potentiellement en profiter Post-Flop.

C’est pourquoi il est intéressant d’ajouter un certain nombre de mains « à potentiel » mais pas non plus des monstres dans nos éventails de 3bet. C’est ce que l’on peut appeler le « 3-bet light ».

3bet light (semi-bluff)

Comme expliqué précédemment, nous pensons instinctivement qu’un joueur qui fait un 3-bet a une très bonne main (par exemple AK ou JJ+).

Le 3-bet light consiste à mixer un peu sa stratégie en ajoutant des mains comme les connecteurs suités (9Ts, 87s, 76s), les broadways suités comme KQs, KJs, ou QJs ou encore les petits AS suités (A2, A3, A4, A5).

Avant de rentrer davantage dans les détails, voici 3 conseils applicables dès maintenant quand on souhaite élargir sa range de 3bet :

  • Le 3bet light est préférable quand on a la position sur un joueur ;
  • Faire un 3bet light sur un joueur serré situé en début de parole (UTG ou HJ) est plus risqué, car il a souvent de très bonnes mains qui vont dominer les nôtres ;
  • Quand un joueur Call notre 3bet light, poursuivre notre agression au flop permet de continuer à mettre la pression sur des mains théoriquement moyennes grâce à un Continuation Bet.

Pourquoi utiliser le 3bet Préflop ?

Car il permet d’ajouter de l’incertitude dans son jeu, ce qui est surtout important contre les joueurs expérimentés qui savent rapidement s’adapter à un profil.

Voyons les avantages d’une stratégie de 3bet mixée, avec donc des mains Value + des mains en Bluff.

Avantages du 3Bet

  • Les joueurs qui Raise beaucoup de mains Préflop vont avoir du mal à suivre, et devront trop souvent se coucher contre un 3Bet ;
  • Nous reprenons l’avantage dans le coup. L’adversaire qui paye un 3bet alors qu’il avait initialement relancé PréFlop devient le défenseur ;
  • Une fois que les joueurs comprennent que l’on 3bet light, ils seront tentés de payer avec des mains plus faibles.

Bien sur, il arrive que parfois un joueur nous 4Bet ou nous paye avec une premium pour nous piéger. Cela fait partie du jeu. Mais si à long terme, nos 3bet rapportent plus qu’ils nous font perdre, c’est un coup à utiliser.

Quand et comment 3bet light ? Exemple de situation

Avec toutes les indications données précédemment, nous sommes déjà capables d’imaginer pouvoir 3bet souvent les joueurs qui ont peur de jouer des gros coups PostFlop.

Premièrement, nous allons EVITER de 3bet light contre :

  • Les joueurs très tight (nit) qui ouvrent seulement avec des très bonnes mains (TT+, AQ+) PréFlop. Contre eux dans cette position nos 3bets « semi-bluff » seront presque tout le temps payés, voire sur-relancés ;
  • Les joueurs Loose qui jouent énormément de mains sans faire attention aux montants de mises. En gros, ils payent les 3bets avec à peu près n’importe quoi. Impossibles à effrayer, ils nous font perdre quasiment l’intégralité de notre Fold Equity.

Nous privilégions le 3bet light dans ces situations :

  • Quand nous sommes en position sur un adversaire en Late Position, par exemple BTN (nous) vs CO (adversaire) ou BB vs SB ;
  • Contre un joueur qui défend très peu contre un 3bet. Quand il paye, nous avons toujours de quoi le piéger, mais nous préférons le faire fold PréFlop ;
  • Avec des mains à potentiel, suitées, comme (67, 78, 89) ou qui ont de bons bloqueurs sur des premiums (Kx, Ax, etc)

Sizings de 3bet recommandés

Bon, sans aller dans le détail mathématique, nous pouvons retenir qu’il sera intéressant de relancer le montant de l’Open-Raiser x3 quand on est en position sur lui (ex. BB vs SB), et x4 hors de position (ex. SB vs CO ou SB vs BTN) ;

Quel adversaire choisir pour 3bet Light ?

L’adversaire idéal à 3better light est un joueur

1 ) Qui relance plutôt souvent (qui va relancer 15% de ses mains ou plus dans une position donnée)
et
2) Qui va souvent jeter sa main sur un 3Bet
ou
3) Qui va souvent jeter sa main si on continue d’agresser au Flop (« Fold to Cbet in 3Bet Pot » dans le tracker pour le poker online).

La raison est simple. Ce qu’on veut quand on 3bet light, c’est gagner le coup sans aller à l’abattage. Il faut donc être certain d’avoir de bonnes chances de gagner le coup avant le flop ou sur une mise de continuation.

L’essentiel à Retenir sur le 3bet au Poker

Le 3bet Préflop est donc un moyen de faire grossir le pot, et reprendre l’initiative en étant le joueur qui « agresse » celui qui avait agressé en premier.

Que nous soyons adeptes ou pas du 3bet light contre certains joueurs, l’essentiel est de ne pas en abuser. Bien qu’il puisse être un coup EV+ quand il est utilisé à bon escient, le 3bet peut aussi faire de gros dégâts quand un adversaire exploite nos tendances (et nos faiblesses) à ce niveau.

Une compétence qui vaut la peine d’être perfectionnée surtout quand nous souhaitons joueur à un niveau supérieur, donc contre de meilleurs opposants.

Autre ressource sur le sujet : Stratégie poker – Le 3bet pour les débutants par Poker Académie

Dans la série « les coups de Poker » :