Les cotes implicites

/

Si vous avez compris comment utiliser les cotes du pot, alors cet article de base sur les cotes implicites ne vous posera pas de soucis.

Pas de calculs compliqués, seulement quelques théories pour mieux jouer les tirages quand votre adversaire mise.

Cote implicite : définition

Les cotes implicites correspondent essentiellement à la somme d’argent que vous pouvez espérer gagner au tour suivant une fois que vous avez complété votre tirage.

Si vous payez une mise adverse au Flop et touchez votre couleur directement à la Turn, tout ce qui sera misé ensuite (à la Turn + à la River) pourrait vous revenir.

En clair, si vous pensez que l’adversaire va continuer à miser cher alors que vous avez touché le meilleur jeu, les cotes implicites sont intéressantes.

Comment estimer ses cotes implicites au Poker ?

Prenons un exemple pour illustrer l’utilisation des cotes implicites :

  • Vous détenez K♠J♠ dans votre main
  • Nous sommes à la Turn, et le board est A♠83♠7
  • Vous avez donc un tirage couleur max (couleur au Roi si vous touchez un pique à la River)
  • Votre adversaire mise 30€ dans un pot de 40€.

Un rapide calcul des cotes du pot nous donne : [(30€ à call) / (30€ + 40€ dans le pot + 30€)] = 0,3 (ou 30%). Votre main a donc besoin de 30% d’équité pour faire un call profitable de la Turn vers la River. Comme nous le savons, il y a 19,6% de chances de toucher un Flush Draw sur la River. Donc dans cette situation, vous n’avez pas les cotes directes pour payer.

Et c’est là que les cotes implicites entrent en jeu. Voyons si l’argent que l’on pourrait récupérer à la River pourrait justifier un Call hors cotes.

Calcul de l’équité nécessaire en prenant en compte les cotes implicites :

Calcul des cotes implicites au Poker (formule mathématique)

Cette formule est assez similaire à celle de la cote du pot, sauf qu’ici nous prenons en compte une nouvelle variable dans l’équation : le « X » qui représente le montant minimum à extraire du tapis de notre adversaire au prochain tour d’enchères si nous complétons notre tirage.

Continuons avec notre exemple en calculant la valeur minimale de X pour justifier notre call hors-cotes à la Turn :

  • On veut : 30€ / (30€ + 40€ + 30€ + X€) = 0,196 ;
  • 30€ / (100€ + X€) = 0,196 ;
  • 0,196 * 100 + 0,196 * X = 30€ ;
  • 0,196*X = 30 – 19,6 ;
  • 0,196*X = 10,4 ;
  • X = 10,4/0,196
  • X = 53,06€

Donc dans notre coup exemple de Flush Draw qui nous donnerait le meilleur jeu à la River : nous pouvons payer la mise de 30€ de notre adversaire (qui représente 3/4 pot) sans cotes directes SI NOUS ESTIMONS qu’à la River, nous pourrons extraire au moins 53,06€ supplémentaires de son tapis.

A la River, le pot serait de 100€. 53,06€ représente un peu plus d’un demi-pot.

On dit alors que la cote implicite vient compenser notre défaut de cote directe.

Comme vous pouvez vous en douter, on ne fait pas cette équation posée durant un coup de poker chaque fois qu’on pense avoir une bonne cote implicite. C’est un travail de revue des mains qui se fait en dehors des tables. Avec l’habitude, et selon le profil de votre adversaire, vous saurez les estimer plus rapidement en direct.

En résumé sur l’utilité de la cote implicite : on suppose que si on touche notre tirage, l’adversaire va encore mettre de l’argent dans le pot, et donc on peut call plus souvent, puisque les fois où on va toucher on gagnera plus et quand on ne touche pas on Fold sans regret.

La différence entre cotes implicites et cotes du pot

Contrairement aux cotes du pot, les cotes implicites sont une estimation et non pas une formule mathématique qui fonctionne à tous les coups.

Certes, vous pouvez estimer combien vous pourriez gagner en + en complétant votre tirage (comme dans notre exemple), mais cette approximation prend en compte des facteurs variables comme par exemple :

  • Le profil de l’adversaire (serré, agressif, bluffe beaucoup, récréatif, etc.)
  • La profondeur des stacks ;
  • La situation ou la dynamique à la table.

Notre compétence à estimer les cotes implicites vient avec l’expérience aux tables, et la multitude de coups joués.

Mise en situation : deux exemples de cotes implicites dans un coup

Pour mieux vous illustrer ce concept, découvrez deux situations dans lesquelles nous avons de bonnes ou mauvaises cotes implicites.

Un bon coup pour payer avec des cotes implicites

Notre main :

8

7

Le flop :

A

9

6

Dans ce coup, nous avons un tirage quinte par les deux bouts. Tous les 10 et tous les 6 qui tombent à la turn ou à la River nous donnent le meilleur jeu. Si notre adversaire mise avec un As dans sa main, ou un brelan de 9, il est probable que nous puissions lui extraire une bonne partie de son tapis car notre main est « masquée ».

Si votre adversaire ne vous voit pas pas sur une main forte, vous avez plus de chances de lui soutirer des mises sur les streets à venir quand vous complétez votre tirage.

Une situation avec des mauvaises cotes implicites

Notre main :

10

A

Le flop :

7

8

9

De nouveau, nous sommes ici sur un tirage quinte par les deux bouts (OESD), mais le board est très « drawy » et peut être effrayant pour l’adversaire. S’il mise cher pour vous chasser de votre tirage, que vous décidez de payer et qu’un Valet ou un 6 tombe à la Turn, il est peu probable que vous puissiez lui extraire une nouvelle mise.

De plus, vous n’avez aucun carreau dans votre main. Si l’adversaire joue un Flush Draw (qui bat les Straight) avec deux carreaux en main, et que vous touchez un 6 ou un Valet de carreau à la Turn, la situation devient complexe s’il continue à vous agresser.

L’essentiel à retenir sur les cotes implicites (implied odds)

Elles sont utiles pour suivre une mise adverse qui ne vous laisserait pas de cotes directes.

Vous justifiez un Call « hors-cotes » par le fait que le montant à extraire sur les prochains tours d’enchères vont compenser le défaut de cote directe.

Si votre adversaire fait tapis, vous n’avez bien évidemment pas de cote implicite.

Jouer et travailler des mains qui nous posent problème en dehors des tables reste le meilleur moyen de comprendre quand utiliser ou non les cotes implicites.

Pour aller plus loin :
Petit guide de poche pour débuter au Poker
Les cotes implicites inversées
Les cotes implicites – PokerListings.com